Angleterre, le Brexit voit enfin le jour

Le dernier discours de Nigel Farage

Nigel Farage, ce leader politique, pro Brexit est habitué à prononcer des discours décapants et sans langue de bois. Ses interventions enflammées l’ont rendu célèbre dans toute l’Europe et via les réseaux sociaux.

Le 30 janvier 2020, les eurodéputés quittent leurs fonctions avec leurs affaires personnelles pour cause de Brexit. Ils semblent majoritairement joyeux. L’un des principaux responsables politiques britanniques a toujours été favorable à sortir son pays de l’Europe.

Avant de quitter définitivement son poste d’eurodéputé, il a tenu à exprimer sa victoire, qui a finalement abouti trois ans plus tard. Sa dernière prestation a été enregistrée. Elle a été largement publiée sur les réseaux sociaux.

Ci dessous la version sous-titrée d’une durée de 5:25 mn intenses :

Le texte en clair de Nigel Farage de la vidéo :

Ceci est le dernier chapitre et la fin de la route. Une expérience politique de 47 ans avec laquelle, les Britanniques n’ont franchement jamais été satisfaits.

Mon père et ma mère avaient signé pour un marché commun, non pour une union politique, des drapeaux, des hymnes, des présidents. Maintenant, vous voulez même votre propre armée !

Pour moi, ça a été une campagne de 27 ans et cela ici, pendant 20 ans, dans ce parlement. Je ne suis pas particulièrement heureux de l’accord qu’on nous a demandé de voter ce soir, mais Boris a été particulièrement audacieux, ces derniers mois avec Miss Van Der Layen ; il a été clair. Il nous a promis qu’il n’y aurait pas de règles du jeu équitables. Et sur ces bases, je lui souhaite vraiment tous les succès dans le prochain round des négociations, .

Mais le point le plus important est celui-ci. Ce qui se passe à onze heures, ce vendredi 31 janvier 2020, marque le point de non retour. Une fois que nous serons partis, nous ne reviendrons jamais et le reste, franchement, n’est que détail. Nous partons. Nous ne seront plus là et cela devrait être le sommet de mes propres ambitions politiques.

Je suis entré ici, comme je l’ai dit auparavant. Vous pensiez tous que c’était terriblement marrant ! Vous avez arrêté de rigoler en 2016, mais ma vision a changé sur l’Europe depuis que j’y suis.

En 2005, j’ai vu la constitution, initiée par Giscard et d’autres. Je l’ai vu rejeté par les Français, suite à un référendum. Je l’ai vu rejeté par les Néerlandais, à la suite d’un référendum et je vous ai vu dans cette institution, l’ignorer et revenir dessus par le traité de Lisbonne, p ! Pour ensuite, vous vanter de l’avoir passés sans référendum ! Quand les Irlandais on voté, ils ont dit non, vous les avez forcé à revoter ! Vous êtes très forts, pour faire revoter les peuples ! Mais ce que nous vous avons prouvé, c’est que les Britanniques sont trop grands pour se laisser intimider, grâce à Dieu ! Donc, je deviens un adversaire pur et simple, de l’ensemble du projet européen. Je veux que le BREXIT démarre un débat, dans le reste de l’Europe.

Que pouvons-nous attendre de l’Europe si nous ne pouvons pas échanger dans l’amitié, la coopération, la réciprocité ?

Nous n’avons pas besoin d’une commission européenne. Nous n’avons pas besoin d’une cour Européenne. Nous n’avons pas besoin de ces institutions et de tout ce pouvoir ! Et je peux vous promettre, qu’au Royaume-Uni et dans le Parti du Brexit, nous aimons l’Europe ! Mais que nous haïssons l’Union Européenne. C’est aussi simple que ça !

Alors, j’espère que cela débute la fin de ce projet qui est un mauvais projet. Ce n’est pas simplement non démocratique, c’est antidémocratique et dans cette première rangée, ça donne du pouvoir à des gens sans responsabilité. Ces gens qui ne rendent pas de comptes aux électeurs, dans cette organisation est inacceptable. En effet, il se déroule maintenant une bataille historique à travers tout l’occident, l’Europe, l’Amérique et ailleurs.

C’est le globalisme contre le populisme et vous pouvez détester le populisme, mais je vais vous dire quelque chose d’amusant. C’est devenu très populaire et cela apporte de grands avantages : plus de contributions financières, plus de cour européenne de justice, plus de politique commune de la pèche, plus de bavardage, plus d’intimidation, plus de pression sur notre pays…

Quoi qu’il advienne, je sais que nous allons vous manquer. Je sais que vous aller bannir notre drapeau national. Nous l’agitons devant vous en guise d’un au revoir. Nous nous réjouissons dans le futur de travailler avec vous en tant qu’état souverain…

source : Fexit sur Youtube.com
Le discours incisif de Nigel Farage prend fin pour cause de micro coupé. Madame la vice – présidente du parlement européen, Mairead MacGuiness, intervient sèchement et dit :

Si vous ne respectez pas les règles, on doit vous couper la parole. Donc s’il vous plait, rangez vos drapeaux. Monsieur Farage, pouvez vous ranger vos drapeaux s’il vous plait !

Je suis vraiment…

S’il vous plait asseyez – vous ! Regagne vos sièges ! Rangez vos drapeaux, vous partez. Emmenez les avec vous si vous partez dès, maintenant…

Puis-je simplement déclarer que beaucoup de haine a été utilisée dans cette dernière contribution . Je pense vraiment, que compte tenu de ce qui a été entendu auparavant, nous ne devrions haïr personne, ni nation, ni peuple.

Source : Fexit sur Youtube.com

Nigel Farage informe en souriant : “Ça y est tout est réglé, c’est complètement terminé, fini !”.

Les élus anglais ont respecté la décision de leu peuple.
référendum respecté pour la sortie de l’Europe

nous contacter ou nous soumettre un sujet en rapport

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.