Actualités Monde

Australie un continent part en fumée

En Australie, les flammes ravagent le pays depuis septembre 2019. L’incapacité de la population à y faire face ont déclenché la colère des habitants de ce pays. Ils désignent le 1er ministre Scott Morrison, responsable,

Les rues de Sydney vibrent aux cris des manifestants qui réclament le départ de leur Premier ministre. “ScoMo doit partir”, scandent-ils. Scott Morrison, est le leader du gouvernement. Ce monsieur est accusé de sous-estimer le rôle du changement climatique dans la crise des incendies ; bien que le peuple le lui rappelle régulièrement.

“Ces feux ont été causés par l’inaction totale de notre gouvernement”, lance un homme excédé.

Les australiens accusent le référent du gouvernement de tous les maux. Quant à son escapade à Hawaï, pour cause de en vacances en décembre 2019, ça ne passe pas. A cette époque, trois millions d’hectares ont déjà brûlé, détruisant la faune et la flore de ce pays.

——————————–

Le premier ministre australien est il climato sceptique ?

Scott Morrison est le premier ministre de l’Australie. C’est un fervent défenseur de l’industrie minière qui préfère défendre les emplois plutôt que l’environnement.

Ainsi, dans les zones ravagées par les flammes, les habitants désespérés s’en prennent directement à lui. L’amertume explose. Une femme déclare à pleine voix : “Partez, vous ne pouvez pas diriger ce pays”,.

Par ailleurs, quand le leader du gouvernement australien se déplace, enfin sur le terrain, il est violemment pris à partie par les sinistrés. Les courageux pompiers, épuisés par des semaines de lutte, sont très remonté par ce le comportement de ce gouvernant. Tous lui font part de sa légèreté et lui demande de partir sans délai.

——————————–

Une catastrophe écologique

Sur la côte est de l’Australie, la fumée des incendies a envahi Sydney.  Dès l’aube, la ville de 5 millions d’habitants est recouverte d’un nouveau voile de fumée. Il est , plus épais encore que les épisodes précédents auxquels la métropole devient coutumière..

Quant aux relevés de la qualité de l’air, partout ils ont dépassé le seuil le plus dangereux. Certains niveaux constataient même jusqu’à douze fois supérieurs aux normes habituelles.

Des manifestations se forment ici et là pour avertir les gouvernants politiques de l’impact du réchauffement climatique, dont ils semblent sourd au drame qui ravage leur pays..

C’est en hélicoptère, que l’on mesure l’ampleur du désastre de l’incendie. Depuis septembre 2019, l’Australie brûle et les émissions de CO2 s’aggravent.

La fumée a envahi Sydney qui est la ville la plus peuplée de ce continent australien, des milliers de manifestants ont dénonçé le 9 janvier, l’inaction climatique des politiques et d’entendre le témoigne d’un manifestant. : “On ne peut plus fermer les yeux et dire que le réchauffement climatique n’existe pas alors que la planète est en train de brûler”,  

Si les particuliers pourraient y voir un impact direct sur le réchauffement climatique, les spécialistes sont d’un tout autre avis, dont le chercheur au Laboratoire des Sciences et du Climat Frédéric Chevalier, nous explique : 

“La masse de carbone qui a été relâchée dans l’atmosphère est petite à l’échelle du globe. On peut espérer, même si ce n’est pas garanti, que la végétation repousse et que cette masse de carbone va être compensée par une masse de carbone équivalente restockée dans la végétation“,

Le bilan des incendies qui ont déjà ravagé 80 mille kilomètres carrés de brousses, ainsi qu’environ 1,5 milliard d’animaux ont malheureusement péri dans les flammes, nous laisse sans voix.

Premiers constats

A ce jour, l’incendie s’étend sur une superficie équivalente à celle de l’Irlande et déjà recense 26 morts, plus de 2 000 maisons démolies, la faune et la flore détruites, des clichés vus du ciel montrent des paysages complètement transformés.

Une autre conséquence liée à cet incendie, il est fait état de millions d’animaux morts.

La faune sauvage qu’en est il ?

Le terrible chiffre qu’annoncent les scientifiques de l’Université de Sydney, ainsi, depuis le mois de septembre 2019, 480 millions d’animaux seraient morts dans ce brasier qui frappe ce continent austral entouré d’eaux marines.

De nombreuses espèces sont décimées, des mammifères, des marsupiaux, des oiseaux ou des reptiles.

Les koalas représenteraient un tiers des animaux disparus dans de cruelles souffrances. La ministre de l’Environnement Sussan Ley nous dit « Jusqu’à 30% de leur habitat a été détruit. Nous en saurons plus lorsque les feux auront cessé et que nous pourrons procéder à une évaluation correcte ».

Australie, les animaux ont des ressources, mais ne servent plus., Le brasier est bien trop violent

Tandis que de nouveaux foyers se sont déclarés ces derniers jours, un épais nuage de fumée est désormais visible depuis l’espace. On apprend que l’équivalent de la superficie de la Belgique a disparu depuis le début des incendies. Le retour d’une nouvelle vague de chaleur aggrave le désastre écologique jour après jour.

Enfin, plusieurs parties de forêts brûlé vont mettre des décennies à repousser. Les spécialistes soulignent que d’importants investissements seront nécessaires pour restaurer l’habitat, offrir à la faune et à la flore une chance de pouvoir renaître après cette catastrophe écologique d’une ampleur inouïe .

La vie sauvage australienne, réputée pour ses koalas et ses kangourous, mettra des décennies à se remettre des feux de forêt qui dévastent actuellement l’immense continent.

Un cliché du ciel reproduit le drapeau aborigène

Si l’on écoute certains Australiens, le ciel leur envoie un message. Le premier janvier 2020, une australienne habitant, le sud de l’Australie, s’est réveillée face à ce ciel, qui semble reproduire le drapeau des aborigènes. Cet étendard représente la lutte contre le droit à la terre. Ce peuple habitait sur ce continent, bien avant que l’Angleterre le colonise. 

Le noir en haut du drapeau représente le peuple aborigène, le rouge la terre et l’ocre utilisée pendant les cérémonies.

Le disque jaune représente le soleil, celui qui donne la vie. 

Harold Thomas, un internaute, a également fait remarquer que l’ocre rouge et l’ocre jaune sont les deux couleurs les plus employées par son peuple…

Ciel d'Austalie forme le drapeau des aborigènes
L’australienne Rose Fletcher a publié cette photo sur son profil facebook le 31 décembre. 2019.

Cette photo a été prise le jour de l’an, juste après le lever du Soleil. Quand les incendies étaient sans doute à leur apogée, que les cœurs étaient lourds et les gens effrayés, moi y compris.” a expliqué Rose Fletcher, citoyenne australienne au journaliste du Daily Mail Australia.

————–

La photo a été reprise de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Elle en effraye plus d’un, “c’est un message du ciel ; une punition divine” et déclenche des messages surprenant :

Réfléchissez : si nous n’avions pas tué tous ces aborigènes, et si nous avions appris leur sagesse en matière de gestion de la brousse, nous n’aurions peut-être pas vécu une situation aussi terrible que celle que nous vivons maintenant”, explique un Australien sur tweeter. 

Que devient le peuple aborigène ?

Cette catastrophe affecte le peuple aborigène. Neil Morris, défenseur des droits de la communauté Yorta Yorta s’exprime au nom des aborigènes :

« Très tristement, de nombreux aborigènes ont été touchés par ces feux de forêt tragiques entraînant la perte de leurs maisons, de graves dommages à leurs propriétés. Beaucoup de ces communautés sont forcées d’évacuer leur région pour aller chercher des lieux où se réfugier dans d’autres parties de Victoria et de la Nouvelle-Galles-du-Sud »

Neil a lancé une cagnotte en ligne pour aider les premiers habitants de l’Australie, victimes eux aussi des incendies. Ils sont les grands absents dans les médias, mais pourtant concernés par cette tragédie.

incendies australes
Australie, le peuple aborigène.

« Le but de cette collecte de fonds est d’offrir un soutien direct à certaines de ces communautés pour couvrir les dépenses, acheter des produits de premières nécessités et elle va également servir à reloger ceux qui ont tout perdu » indique-t-il dans la description de la cagnotte participative,

Je vous mets le lien : https://www.gofundme.com/f/fire-relief-fund-for-first-nations-communities

Cette cagnotte a été ouverte le 4 janvier 2020. Elle a déjà récolté le 11 janvier 2020 à 23:26 h, la somme de 1 .106.940 $. Les généreux donateurs regrettent que les médias restent silencieux, au sujet de la communauté aborigène..

Instantané de notre mère nature qui a failli à cause de la main indélicate de l’homme.
L'Australie brûle
Australie, Hommage à la faune, la flore, les aborigènes et les habitants de cette Île gigantesque.

Photo : Réseaux Sociaux

Cet article n’est pas clos, il sera complété régulièrement.
Pour nous contacter

rédigé et publié le 11/01/2020.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.